20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Bruyante, épuisante mais fascinante, La Paz en Bolivie est la capitale la plus haute du monde. C’est aussi la ville la plus indienne d’Amérique du Sud.

 

Nevado Illimani

Etincelant de neiges éternelles, le Nevado Illimani culmine à 6460 mètres. C’est la sentinelle de La Paz où siège le gouvernement de Bolivie. Après une semaine passée dans les déserts glacés de l’Altiplano bolivien, je retrouve le bruit, la chaleur et la pollution d’une vraie ville. (voir mes reportages sur la Cordillère des Andes, sur le Chili, le chemin des Incas en Argentine et les déserts de l’Altiplano en Bolivie)

La Paz Bolivie

Ciudad de Nuestra Senora de La Paz

La Paz a été fondée en 1548 par les Espagnols sous le nom de Ciudad de Nuestra Senora de La Paz, la Ville de Notre Dame de la Paix. Le couvent de San Francisco est fondé la même année le long de la rivière ainsi qu’une église catholique devenue la Basilica San Francisco reconstruite au milieu du 18e siècle dans le style métis baroque. Plus loin se dressent les deux tours de la Basilica Menor de San Lorenzo Martir qui abrite un musée d’art sacré.

La Paz Basilique San Lorenzo

Tel un amphithéâtre

Avec une altitude d’environ 3650 mètres au dessus du niveau de la mer, La Paz est la capitale la plus haute du monde. Vue de haut, la ville regroupe une myriade de petits immeubles et de maisons en brique rouge qui s’assemblent tels les pièces d’un Légo. Deux millions d’habitants vivent entre le vaste plateau d’El Alto à 4100 mètres d’altitude et l’immense cratère qui s’étend tel un amphithéâtre naturel mille mètres plus bas.

La Paz Bolivie

Une ville verticale

A La Paz, plus on descend dans la ville, plus on monte dans l’échelle sociale. Sur l’Alto, les pauvres s’entassent et se gèlent dans une succession de baraques faites de briques, de torchis et de tôles ondulées. Sur les flancs vivent les classes moyennes et enfin, tout en bas, là où on respire mieux et où il fait plus chaud, les riches et les classes dirigeantes.

La Paz Bolivie

La Plaza Murillo est le coeur historique de la ville. Elle est dominée par le Palacio de Bobierno, le palais du gouvernement qui arbore une façade italianisante.

La Paz Bolivie
La Paz Bolivie
La Paz Bolivie
La Paz Bolivie

J’avance à petits pas

Le centre ville regroupe un ensemble de gratte-ciel miteux et de rues souvent embouteillées. Les rues en fortes pentes sont accrochées aux flancs des collines. Ca monte, ça descend dans les ruelles abruptes et glissantes. Le manque d’air rend la marche laborieuse et j’avance à petit pas.

Bolivie La Paz
Bolivie La Paz
Bolivie La Paz
Bolivie La Paz

Minibus pour se déplacer

Pour éviter de trop marcher, on peut emprunter les bus et minibus qui sillonnent la ville. Les embouteillages étant fréquent, ce n’est pas très rapide mais facile. Il suffit de regarder leurs panneaux sur leur pare brise pour connaître leur direction.

La Paz Bolivie
La Paz Bolivie
La Paz Bolivie Mercado

Indiens Quechua et Aymara

La Paz est la ville la plus indienne de toute l’Amérique du Sud. 70% des Boliviens sont Indiens Quechua ou Aymara. Malgré la domination espagnole, ils ont conservé leur langue originelle et leur culture andine. Une forme de résistance exceptionnelle en Amérique latine.

La Paz Bolivie Mercado

Mercado Rodriguez

La vie à La Paz se découvre au Marché Rodriguez. Tous les matins, le quartier s’anime avec des centaines de petites échoppes tenues par les femmes indiennes. Bariolées de couleurs et d’odeurs, on y vend de tout, des légumes, des fruits, des noix, des herbes, des casseroles et des tissus.

La Paz Bolivie Mercado
La Paz Bolivie
La Paz Bolivie cholita
La Paz Bolivie cholita

La cholita bolivienne

La paysanne venant de l’Altiplano surnommée la cholita a gardé sa forte identification à la culture indigène Aymara. Elle porte la tenue traditionnelle andine. Les jupons à trois volants sont inspirés des larges jupes des femmes de colons espagnols. La tenue s’accompagne d’un long tablier qui protège la jupe et du bombin, un chapeau melon en feutre porté très haut sur la tête.

La Paz Bolivie Mercado

Mercado de Hechiceria

Dans une rue étroite du plus ancien quartier indigène de la La Paz, je découvre le fameux marché aux sorcières. On y trouve un bric-à-brac de pierres magiques, de plantes médicinales, de talismans, d’amulettes en tout genre. Blancs, métis et indiens viennent prendre conseil, solliciter une divination ou une faveur auprès de vieilles femmes guérisseuses.

La Paz Bolivie Mercado

Foetus de lama séché

On trouve dans le marché aux sorcières des foetus de lama séché. Il est traditionnellement enterré dans les fondations d’une nouvelle maison pour porter chance à ses occupants. Contre un peu de monnaie, on peut y acheter une figurine en plâtre d‘Ekedo, divinité grimaçante supposée apporter la prospérité. Il y a aussi des grigris qui invoquent la Mère Nature, la Pachamama et des potions magiques. Selon les cas, les petites fioles emplies d’huile et de bois coloré vous apporteront l’amour, la fortune ou la santé.

La Paz Bolivie El Alto
La Paz Bolivie El Alto
La Paz Bolivie El Alto

El Alto avec le Mi Teleferico

Un téléphérique relie le centre ville de La Paz et El Alto. Son belvédère à 4085m m’offre une vue imprenable sur la ville. La première ligne, la ligne rouge qui part de la gare de Taypi Uta a été créée en 2014. Aujourd’hui, il y a dix lignes qui connectent les dix points stratégiques de la ville. Rapide, fiable et démocratique, le téléphérique a révolutionné le mode de vie des habitants de La Paz.

La Paz Bolivie

Carnet de route

  • Y aller: l’aéroport El Alto se situe sur l’Altiplano bolivien à 4000 mètres d’altitude, ce qui en fait l’aéroport international le plus élevé du monde. L’aéroport met à disposition des masques à oxygène pour les voyageurs incommodés par le mal d’altitude.
  • Saison idéale: dans l’hémisphère sud, les saisons sont inversées. Les étés (juin juillet) sont pluvieux et très froids et les hivers (décembre janvier) sont secs avec une amplitude thermique de moins 5 à 20°C. L’idéal est d’y aller au printemps (octobre novembre) ou en automne (avril mai).
  • Que faire à partir de La Paz: La Paz est le lieu de départ et d’arrivée pour le Lac Titicaca, Tiwanaku, Potosi, Rurenabaque et Yungas aux portes de l’Amazonie et le sud du Pays.
  • Death Road de La Paz: le hotspot des sportifs, c’est la descente en VTT de la Route de la Mort sur 64 km à flanc de montagne en frôlant les précipices. Frissons garantis!
  • Altitude: A 4000 mètres, de nombreuses personnes sont affectées par des vertiges, des nausées, des insomnies et des maux de tête mais je n’en ai personnellement pas souffert. Il est conseillé de se déplacer tranquillement et d’éviter les efforts. Il faut boire beaucoup d’eau car l’air en altitude est très sec.
  • Rayonnement solaire: la douce sensation de chaleur au soleil fait oublier ses risques à cette altitude très élevée. Ne pas oublier de prendre crème solaire, lunettes, chapeau et polar pour les soirées.

Vous retrouverez mon reportage complet sur la Cordillère des Andes, les déserts de l’Altiplano en Bolivie, le chemin des Incas en Argentine et le guide sur le Chili dans la rubrique Voyages, Amérique, ou cliquez sur les liens.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest