20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

L’Azalée rustique de Gand est un arbuste élégant qui se couvre au mois de mai de fines fleurs odorantes. Récit d’une belle histoire.

 

Des azalées à feuilles caduques

L’Azalée rustique de Gand fait partie de la famille du Rhododendron. C’est un arbuste à feuilles caduques, c’est à dire qui perd ses feuilles en hiver. La plante forme un buisson au port bien ramifié, souvent étalé en plusieurs étages. L’arbuste est parfaitement rustique et il peut atteindre avec l’âge deux mètres de haut et de large. Le feuillage vert franc se colore de pourpre rouge écarlate et bordeaux en automne. La floraison est tardive, dans la seconde moitié du mois de mai. Elle s’épanouit sur un fond de feuillages ce qui lui donne une allure très naturelle.

Azalée rustique de Gand Raphael De Smet

Azalée rustique de Gand ‘Raphael De Smet’

Fleurs en trompette

Les petites fleurs en trompette de l’Azalée rustique de Gand ressemblent un peu à celles du chèvrefeuille, avec une gerbe de longues étamines jaillissant du tube floral. La plupart des variétés sont délicieusement parfumées, grâce à leur ancêtre, l’azalée pontica. Elle se décline dans des tons pastels, rose, jaune, orange, saumon ou rouge pourpre et sont souvent bordées d’un liseré et orné d’un étendard ou d’une légère macule.

Azalée rustique de Fand Fanny

Azalée rustique de Gand ‘Fanny’

Harde Gentse, Hardy Ghent, Rustique de Gand

L’arbuste est appelé par les horticulteurs Azalée rustique de Gand, nom proposé par Louis Van Houte vers le milieu du 19e siècle. L’adjectif rustique signifie résistant au gel. Cela le distingue d’une autre spécialité gantoise, Azalea indica, vendue en pot comme plante d’intérieur et qui ne résiste pas au gel. En Flandre, notre azalée est désignée sous le terme de Harde Gentse, en Angleterre de Hardy Ghent, en France de Rustique de Gand. Et comme rien n’est simple, on parle aussi en Belgique d’azalée mollis ou azalée pontica hybride alors que ce n’est qu’un des ancêtres de la plante.

Azalée Van Flore Pleno

Azalée rustique de Gand ‘Van Houtte Flore Pleno’ et ‘Bouquet de Flore’

Fleuron de l’horticulture gantoise au 19e siècle

L’histoire des Azalées rustiques de Gand remonte au début du 19e siècle. A cette époque, les jardins de la région s’ornaient des premières collections d’azalées d’origine nord-américaines, Rhododendron calendulaceum, R. periclymenoïdes, R. viscosum, R. prinophyllum, R. canescens, R. flammeum et R. occidentale. On pouvait admirer des massifs grands comme des parties de forêts, plantés de ces arbustes dont la floraison était malheureusement souvent compromise par des gelées.

Azalée rustique de Gand Unique

Azalée rustique de Gand ‘Unique’

Ces parcs accueillaient également le Rhododendron molle, originaire d’Asie à la floraison précoce et l’azalée pontica, Rhododendron luteum, originaire du Caucase européen. Cette azalée parfaitement rustique aux fleurs jaunes et parfumées est devenue indigène dans ces certaines régions d’Europe.

Azalée rustique de Gand

Dans la nature, les croisements naturels de ces espèces produisirent alors un grand nombre de variétés et les premières azalées commercialisées furent probablement simplement des hybridations naturelles des espèces proprement dites.

Azalée rustique de Gand Pallas

Azalée rustique de Gand ‘Pallas’

Les premières sélections de Pierre Mortier

C’est au début du 19e siècle que Pierre Mortier, un boulanger gantois amateur de belles plantes, eut l’idée de sélectionner des variétés à floraison précoce et de les croiser avec des variétés de fleurs plus tardives, afin d’obtenir dans une même plante des qualités que la nature avait attribuées à des variétés distinctes. Il obtint ainsi les premiers hybrides de coloris variés et de nuances toutes différentes de ce qui se faisait alors. ‘Gloria Mundi’ et ‘Coccinea Speciosa’ sont des azalées que nous devons à Mortier et qui sont toujours dans les catalogues spécialisés.

Azalée rustique de Gand Gloria Mundi
Azalée Coccinea Speciosa
Azalée rustique de Gand 'Gloria Mundi'
Azalée Coccinea Speciosa

En haut Azalée rustique de Gand ‘Gloria Mundi’ et en bas ‘Coccinea Speciosa’ de Pierre Mortier

Mortier, Verschaffelt et Van Houtte

Pierre Mortier continue à croiser et à semer jusqu’en 1834, époque où il cède ses derniers semis à Louis Verschaffelt, horticulteur à Rooigem, connu lui-même pour sa belle collection d’azalées. Celui-ci effectue de nombreux nouveaux croisements issus des meilleures variétés. La collection est ensuite rachetée par Louis Van Houtte, grand horticuleur à Gentbrugge. Dans son catalogue de 1849, on retrouve la description de 25 hybrides de Mortier dont ‘Prince Henri des Pays-Bas’, ‘Guillaume II’, ‘Triomphe de Rooighem’, ‘Quadricolor’, ‘Gloire de Verschaffelt’ et ‘Souvenir de Mortier’.

Azalée rustique de Gand 'Prince Henri des Pays-Bas'

Azalée rustique de Gand ‘Prince Henri des Pays-Bas’

 

En Allemagne et en Angleterre

Les azalées gantoises sont exportées en Angleterre, en Hollande, en France et en Angleterre où les horticulteurs continuent des hybridations. C’est à l’Allemagne que revient la paternité des azalées de pleine terre à fleurs doubles. L’horticulteur J. Rinz à Francfort donne ainsi naissance aux variétés ‘Graaf von Meran’, ‘Chromatella’, ‘Bartolo Lazzaris’, ‘Maja’ et ‘Narcissiflora’, issus de croisements effectués à partir d’hybrides de Mortier et de l’azalée pontica.

Azalée Bartholo Lazzari
Azalée Narcissoflora
Azalée Chromatella
Azale Narcissoflora

En haut Azalée rustique de Gand ‘Bartholo Lazzari’ et ‘Chromatella’, en bas ‘Narcissiflora’

En Angleterre, d’autres croisements sont obtenus avec l’Azalea molle et A. viscosum. Cette influence se retrouve dans l’azalée ‘Daviesii’ qui sera ensuite rattachée à la famille des Azalées rustiques de Gand.

Azalée Daviesii
Azalée Daviesii
Azalée Daviesii
Azalée Daviesii

Azalée rustique de Gand ‘Daviesii’

Des obtenteurs gantois

Les descriptions de plus de 200 différents hybrides sont regroupées dans le catalogue de Louis Van Houtte. A cette époque, les horticulteurs gantois introduisent chaque année de nouveaux hybrides sur le marché. Comme obtenteurs, on peut aussi citer, outre les noms de Mortier, Van Houtte et des frères Verschaffelt, celui de Hellebuyck, Van Cassel et la famille Van Geert, également grands spécialistes des Azalées rustiques de Gand.

Azalée rustique de Gand François De Taye
Azalée rustique de Gand Josepjh Napoleon Baumann
Azalée rustique de Gand Raphael Desmet
Azalée rustique de Gand Quadricolor
Azalée rustique de Gand 'Mina VanHoutte
Azalée rustique de Gand Edison

En haut, Azalée rustique de Gand ‘François de Taye’ et ‘Quadricolor’, au milieu ‘Joseph Napoleon Bauman’ et ‘Mina Vanhoutte’, en bas ‘Raphael De Smet’ et ‘Edison’

Les azalées gantoises

Parmi les variétés d’origine gantoise, on retient ‘Beauté de Flandre’, Eugénie’, ‘Van Houttei Flore Pleno’ et ‘Bouquet de Flore’. Mondialement connu comme spécialiste des orchidées, l’horticulteur Charles Vuylsteke produit quelques Azalées rustiques comme ‘Corneille’, ‘Racine’, ‘Fenelon’, ‘Quentin Metsys’ et ‘Teniers’, des azalées doubles très appréciées par les connaisseurs. Dans la collection de Louis Hellebuyck, on retrouve ‘Bijou de Gentbrugge’, ‘Mina Van Houtte’, ‘Rose de Flandre’ et ‘Sang de Gentbrugge’.

Azalée rustique de Gand Bouquet de Flore

Azalée rustique de Gand ‘Bouquet de Flore’

En France et en Hollande

D’autres azalées proviennent de l’étranger. En France, l’horticulteur Sénéclause obtient de beaux hybrides orange. La pépinière Moser, près de Versailles, nous offre la délicate azalée rose ‘Madame Moser’. En Hollande, la pépinière Koster produit ‘Hollandia’, une azalée jaune orange très précoce qui a comme parent une azalée mollis. Plus d’un millier d’hybrides différents sont recensés à ce jour, dont six cents avec description de la fleur et des coloris.

Azalée rustique de Gand Madame Moser

Azalée rustique de Gand ‘Madame Moser’

Les Azalées rustica

Les premières azalées appartenant à ce groupe ont été exposées au public par Charles Vuylsteke, aux Floralies gantoises de 1888. Il est probable qu’il y ait de l’influence de R. japonicum dans ces hybrides. Les Azalées rustica ne diffèrent des Azalées rustiques de Gand à fleurs doubles que par leur forme plus compacte et une floraison plus précoce. On peut nommer ‘Ariadne’, ‘Byron’, ‘Milton’, Mécène’, ‘Vélasquez’, ‘Il Tasso de Norma’, Murillo’ et ‘Rubens’. Vers 1900, on découvre ‘Corneille’, ‘Fénélon’, ‘Quentin Metsys’ et ‘Racine’.

Azalea rustica Aida
Azalea rustica Corneille
Azalea rustica Ribera

En haut Azalée rustica ‘Aida’ , en bas ‘Corneille et ‘Ribera’

Les azalées mollis, Knap Hill et Exbury

L’arrivée des premières azalées mollis, Rhododendron japonicum, dès 1870, va progressivement éclipser l’Azalée rustique de Gand. Les horticulteurs lui reprochent principalement la lenteur de sa croissance et la difficulté de culture. Les hybrides ne peuvent être multipliés que par greffe car le semis donne des résultants incertains et les boutures sont trop souvent vouées à l’échec. Avec leur port droit, leur croissance rapide et leur floraison précoce, les azalées mollis trouvent un plus grand succès auprès du grand public. Quant aux connaisseurs, ils sont séduits par la floraison brillante des azalées hybrides anglaises ‘Knap Hill’ et ‘Exbury’ qui offrent des fleurs plus grandes et plus nombreuses.

Azalée rustique de Gand
Azalée rustique de Gand
Azalée rustica Aida
Azalée rustique de Gand

La renaissance de l’Azalée rustique de Gand

Dans les années 1980, quelques amateurs érudits passionnés par l’horticulture gantoise se mettent à la recherche de ces dizaines d’hybrides merveilleux qui firent la renommée de leur région. Ils retrouvent d’anciens catalogues des familles d’horticulteurs de l’époque, Spae, Jozef Baumann, Louis Van Houtte, Van Geert, Vuylsteke, Verschaffelt, Verleeuwen et Koster. Quelques parcs en Belgique comme Kalmthout, Bokrijk, Mariemont, ou Huyzingen possèdaient encore d’anciens arbustes, mais souvent sans étiquettes, donc sans nom. Par contre, à Bremen en Allemagne, à Windsor et à Sheffield en Angleterre et même en Amérique, on retrouva des collections d’Azalées rustiques de Gand correctement étiquetées.

Azalée rustique de Gand Van Houtte Flora Pleno

Azalée rustique de Gand ‘Van Houtte Flora Pleno’

Greffe, repiquage et marcottage

Des boutures sont alors prélevées sur chaque hybride afin de les réintroduire en Belgique. Léon De Clercq, neveu de Léon De Koning, horticulteur à Lochristi, s’initie à la technique de la greffe, du repiquage en serre et du marcottage. Il multiplie si bien ces jeunes plantes qu’il rassemble dans son modeste jardin de Destelbergen une remarquable collection de plus de 73 Azalées rustiques de Gand. La collection s’étend à Asper, dans le jardin sauvage d’Albert De Raedt, chez Antoon De Clercq à Nevele, vers Brasschaat chez Jozef Delvaux et chez César De Keyzer et Rosine Matthijs, à Lochristi. Renaud de Kerchove a introduit une remarquable collection dans son parc de Beervelde et Palick van Hövell à La Feuillerie à Celles. Une promenade dans ces parcs et jardins nous offre un spectacle d’une rare délicatesse.

Azalée rustique de Gand Nancy Waterer

Azalée rustique de Gand ‘Nancy Waterer’

Pour réussir vos plantations

Les Azalées rustiques de Gand exigent d’être plantés dans une excellente terre de bruyère, riche en humus. Vérifiez l’acidité du sol qui doit correspondre à un pH5. Si le sol est très sablonneux, incorporez de la tourbe ou de l’humus pour en améliorer la texture et permettre à l’humidité d’y demeurer. Si la terre contient trop de calcaire, il faut remplir le trou de plantation de terre de bruyère.

Azalée rustique de Gand Lineata

Azalée rustique de Gand ‘Lineata’

Plantez les azalées sous l’ombre d’un arbre, comme le chêne, qui possède des racines très profondes ne gênant pas l’épanouissement de l’arbuste. Recouvrez le pied de l’arbuste par un paillis de feuilles mortes qui empêche la concurrence des mauvaises herbes, conserver l’humidité au sol et protège les racines des rayons du soleil.

Azalée rustique de Gand Domenico Scassi

Azalée rustique de Gand ‘Domenico Scassi’

Les azalées ne demandent pas d’être taillées, mais elles supportent d’être raccourcies pour en améliorer la forme. Sur les sujets greffés, il faut supprimer les sauvageons qui poussent en dessous du point de greffe car la plante mère a tendance à dominer et l’hybride greffé risquerait de disparaître.

Azalée Ignaea Novea
Azalée Mina Van Houtte
Rhododendron Il Tasso de Norma
Azalée Louis Hellebuyck

En haut Azalée rustique de Gand ‘Ignaea Nova’ et Azalée rustica ‘Il Tasso de Norma’, en bas Azalée rustique de Gand ‘Mina Van Houte’ et ‘Louis Hellebuyck’

Collections d’Azalées rustiques de Gand:

Azalée Gloire de Belgique

Azalée rustique de Gand ‘Gloire de Belgique’

Quelques Azalées rustiques de Gand:

  • ‘Aurore de Rooighem’, rose profond à petite macule jaune
  • ‘Bartholo Lazzari’, jaune orange à fleurs doubles
  • ‘Bijou de Gentbrugge’, fleur double blanc et rose sur les bords
  • ‘Bouquet de Flore’, fleur rose soutenu moucheté de blanc et macules jaune soutenu.
  • ‘Chromatella’, jaune tendre à fleurs doubles
  • ‘Clotilde’, rose clair à macule jaune
  • ‘Coccinea Speciosa’, orange flamboyant tirant sur le rouge
  • ‘Daviesii’, blanc crème à macule jaune, feuillage vert à reflet bleuté
  • ‘Domenico Scassi’, rose saumoné
  • ‘Edison’, rose saumoné à macule jaune
  • ‘Esperance’, jaune et rose
  • ‘Fanny’, fleur rose pourpre foncé maculé de jaune, belle coloration automnale
  • ‘François De Taye’, fleur en trompette rose
  • ‘Gloire de Belgique’, rose à macule jaune
  • ‘Gloria Mundi’, orange, forme dense étagée et compacte
  • ‘Goldlack’, jaune or
  • ‘Hollandia’, jaune orange
  • ‘Ignaea Nova’, rouge orangé
  • ‘Joseph Napoléon Baumann’, rose saumoné sombre avec une touche orange
  • ‘Lineata’, rose à macule plus foncée
  • ‘Louis Hellebuyck’, rose à lignes blanches et pétale supérieure jaune
  • ‘Mad Moser’, rose et blanc à macule jaune
  • ‘Mina Vanhoutte’, rose à fleur double
  • ‘Narcissiflora’, fleur double jaune souffre très odorante
  • ‘Nancy Waterer’, grande fleur jaune or
  • ‘Pallas’, rouge géranium à macule jaune
  • ‘Quadricolor’, blanc rose à macule jaune
  • ‘Prince Henry des Pays-Bas’, orange à macule jaune
  • ‘Raphael De Smet’, fleur double rose tendre
  • ‘Souvenir de Mortier’, rose panaché de rouge foncé
  • ‘Souvenir du Président Carnot’, orange à fleurs semi-doubles
  • ‘Tricolor’, rose clair à macule jaune
  • ‘Triomphe de Rooighem’, rose et jaune
  • ‘Unique’, jaune orange à grandes fleurs
  • ‘Van Houtte Flore Pleno’, fleur double rose saumon à macule jaune.
Azalea rustica Praxitele

Azalée rustica ‘Praxitèle’

Quelques Azalées Rustica:

  • ‘Aida’, rose fleur en boule
  • ‘Ariadne‘, rouge rose avec un aspect saumoné
  • ‘Byron’, blanc avec un peu de rose puis blanc
  • ‘Corneille’, rose pâle à fleurs doubles
  • ‘Fénélon’, jaune abricot à fleurs doubles
  • ‘Il tasso’, rouge rose avec un aspect saumoné
  • ‘Le Titien’, jaune pâle
  • ‘Mécène’, blanc crème teinté de jaune pâle
  • ‘Murillo’, rose carminé, avec un aspect saumoné
  • ‘Praxitèle’, blanc crème rosé à l’extérieur
  • ‘Quentin Metsys’, fleur double rose foncé
  • ‘Racine’, rose pâle à fleurs doubles
  • ‘Ribera’, rose tendre à cœur plus foncé
  • ‘Velasquez’, blanc crème à nuance rose puis blanc
  • ‘Virgile’, jaune pâle
Azalée rustica Vellazquez

Azalée rustica ‘Velazquez’

Bibliographie:

  • «De Harde Gentse», Albert De Raedt et Sabine De Groote, 2000
  • «Les Azalées à feuilles caduques étudiées dans le contexte de leur mise en culture sur le site du parc de Beervelde», Catherine de Kerchove de Denterghem, travail de fin d’étude à l’Institut Provincial Supérieur d’Horticulture de Bruxelles. 1984-1985

Pour découvrir l’univers des magnolias, des rhododendrons, et des lilas, rendez-vous dans la rubrique Végétaux, arbres et arbustes, ou cliquez sur les liens.

Crédit photos: Agnès Pirlot, Gérard Vandereyt, Antoon De Clercq,  Arboretum de Kalmthout, Parc de Beervelde

Reportage publié en 1998 dans Les Jardins d’Eden (www.edenmagazine.be)

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email