20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Chaque année, les narcisses sont des milliers à peupler le jardin de Berchigranges pour fêter avec brio le retour du printemps. Un spectacle éphémère étonnant.

Un jardin à quatre mains

Elu jardin de l’année 2005 par l’Association des Journalistes du Jardin et de l’Horticulture, le Jardin de Berchigranges se niche dans une petite commune vosgienne située à l’est d’Epinal et à l’ouest de Gérardmer. Nous sommes une ancienne moraine glaciaire à 650 mètres d’altitude. Le jardin est né de la rencontre d’un couple avec un lieu magique et d’un travail tout en harmonie et complicité.

Jardin de Berchigranges

Jardin de Berchigranges
Jardin de Berchigranges
Jardin de Berchigranges
Jardin de Berchigranges

Thierry, l’architecte du paysage

Paysagiste et sculpteur, Thierry Dronet a dédié ses connaissances à l’architecture du paysage, au rythme des volumes. La personnalité de ce jardin de deux hectares se révèle peu à peu dans ses courbes, ses niveaux, sa géométrie variable qui surprend et envoûte tout à la fois, mais aussi grâce à l’omniprésence de l’eau qui apaise et anime. La visite du jardin de Berchigranges est conçue comme une balade en sous-bois, au son de l’eau qui tantôt ruisselle, tantôt jaillit et apporte sa fraîcheur à la végétation qui s’éveille. «L’eau affleurait de partout et passait là où elle voulait se frayer un chemin. Il a fallu des années pour la guider de cascades en ruisseaux vers des étangs.»

Jardin de Berchigranges
Jardin de Berchigranges
Jardin de Berchigranges
Jardin de Berchigranges

Sculpter l’ancienne carrière

Thierry découvre cette vallée perdue à la fin des années 70. L’épopée est au rendez-vous. «J’ai abattu 3000 épicéas, manipulé des tonnes de granit et apporté des milliers de mètres cubes de terre végétale!» Pierre après pierre, Thierry le bâtisseur fait monter les murs pour apprivoiser la pente. Un travail acharné pour modeler le paysage, sculpter le terrain, et transformer l’ancienne carrière en un paradis végétal opulent. «C’est le terrain qui nous guide: l’humidité, la sécheresse, le sable, la roche, un arbre…» estime Thierry, modeste.

Jardkin de Berchigranges

La palette du peintre

Horticultrice de formation et artiste peintre, Monique est sûrement la plus anglaise des jardinières de l’Est, la pionnière de l’esprit «cottage», privilégiant la subtilité des plantes d’humeur un peu folâtre mais bon enfant. Quel coup de coeur lorsqu’elle découvre l’environnement de Thierry, une clairière et sa fascinante géographie qui n’attendait que la fantaisie pour exprimer toute sa dimension. En 1994, elle annonce que sa pépinière «a pris de la hauteur»! Elle apporte dans la corbeille de la mariée quelques milliers de plantes et le don très féminin d’assortir les végétaux par leurs couleurs, leurs formes, leurs floraisons.

Jardin de Berchigranges

Des plantes qui résistent au climat

La situation de moyenne montagne du jardin de Berchigranges permet la culture d’une grande diversité de plantes de plaine et d’altitude de l’hémisphère nord, un ensemble de plantes rares côtoyant des fleurs sauvages patiemment acclimatées, résistant aux vicissitudes d’un climat continental. Un nouveau défi à relever! Plus de 4000 variétés de végétaux sont aujourd’hui éparpillés autour d’un chalet bleu qui surprend plus d’un vosgien sur la petite route qui sillonne à travers un austère décor de sapins.

Jardin de Berchigranges

Une douzaine de jardins à thème

De l’ensemble de tous ces éléments est né une douzaine de jardins à thèmes dans une successions d’ambiances très différentes, tout en gardant un lien avec le milieu si enchanteur de la forêt vosgienne. Sillonné par des allées de gazon, le jardin forme un joyeux fouillis au charme infini, allant du jardin alpin au potager et aux nombreux coins de repos. Le lieu possède la magie des territoires sans réelle entrée ni sortie, un jardin qui vous capture aussitôt le seuil franchi.

Jardin de Berchigranges

Les narcisses ouvrent le bal

Lorsque disparaissent les dernières traces de neige, les premiers bulbes printaniers surgissent partout et Berchigranges revient à la vie. Le jardin abrite la plus belle collection de narcisses d’Europe. Cet écrin vert voit s’épanouir chaque année plus de 40000 fleurs issues de 500 variétés différentes. «Nous les mettons à toutes les sauces, dans les massifs, dans les rocailles, dans les prairies, dans les sous-bois, en plein soleil, dans les endroits très humides… Nous leur en faisons voir de toutes les couleurs et ils nous le rendent bien.»

Jardin de Berchigranges

Jardin de Berchigranges
Jardin de Berchigranges
Jardin de Berchigranges
Jardin de Berchigranges

Des rocailles aux prairies

Dans les rocailles sont tapis les plus petits, d’aspect naturel, dans les prairies, les simples au look sauvage. Il y a aussi dans leur collection le minuscule Narcissus rupicola pas plus gros qu’un ongle, et la variété très kitch ‘Petit Four’, un double blanc et rose. Certains sont impressionnants, d’autres attendrissants, d’autres désuets ou très design. « Dans les massifs, nous avons joué avec les couleurs et nous avons installé les plus parfumés dans les endroits stratégiques. Nous avons parfois planté la même variété à des expositions différentes pour obtenir des floraisons décalées et en profiter plus longtemps.»

Jardin de Berchigranges

Le parfum des jonquilles

Les plus hâtives ‘Early Sensation’, ‘February Silver’, ‘Spring Dawn’ sont en fleur début avril. Les plus tardifs ‘Keat’s’ et ‘Sinopel’ s’épanouissent fin mai. Les couleurs des narcisses varient en fonction de leur maturité. Le narcisse ‘Jenny’ apparaît blanc nacré et jaune citron pâle et finit entièrement blanc. «Avez-vous pris la peine et surtout le plaisir de humer les parfums sucré, poivré, mentholé, citronné, anisé, caramélisé qui exhalent de ces jonquilles? Quel autre végétal peut vous offrir tout cela et disparaître ensuite pendant dix mois pour laisser la place à un tout autre monde botanique? Certaines variétés ne sont pas adaptées à notre climat montagnard plutôt rude, mais cela reste exceptionnel et nos étés humides semblent leur convenir parfaitement. D’ailleurs leur cousin indigène, le Narcissus pseudonarcissus couvre généreusement les prairies des alentours.»

Jardin de Berchigranges

L’été en couleurs

La floraison des narcisses, des fritillaires, puschkinia et autres bulbes est suivie de près en mai par celle des oeillets et des primevères candélabres aux couronnes multicolores. C’est la période pour apprécier les plantes alpines comme les gentianes, lewisias et toute la collection de primula auricula. Juin voit l’avènement des campanules, delphiniums, camassias et des méconopsis, les pavots bleus de l’Himalaya qui ont trouvé dans les Vosges une très belle terre d’asile. Vous n’y verrez que du bleu jusqu’à ce que s’ouvrent les roses accompagnées par une multitude de vivaces. Les floraisons continuent tout l’été avec les phlox, filipendula, eupatoires, chelones, thalictrum et sanguisorbes. La délicatesse des ombellifères, polygonum, fougères et graminées s’apprécie surtout dans les lumières d’automne.

Jardin de Berchigranges
Jardin de Berchigranges
Jardin de Berchigranges
Jardin de Berchigranges

Une petite pépinière

La pépinière propose des plantes de plaine et de montagne, de nombreuses bulbeuses, primevères auricules, méconopsis, rosiers lianes et buissons, avec toujours quelques nouveautés. Chaque année, Monique et Thierry ajoutent une nouvelle pièce, toujours plus originale, à leur puzzle déjà très dense qui compose un ensemble unique. Les associations des textures, couleurs et formes, les parfums ainsi que la musique de la nature suscitent maintes émotions et sensations. Dans ce théâtre végétal, vous n’aurez qu’une hâte: vous laisser aspirer et inspirer par les différentes scènes plus magiques les unes que les autres.

Jardin de Berchigranges, à Granges-sur-Vologne, à 20 km à l’est d’Epinal. http://www.berchigranges.com   http://www.tourisme-lorraine.fr.   www.tourismevosges.fr

Reportage publié en 2014 dans Jardins & Loisirs (www.jardinsetloisirs.be)

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi