20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

«Petit Versailles égaré au milieu des champs», le jardin en terrasses du Château de Brécy date de la seconde moitié du XVIIe siècle. Le dépaysement y est total et le plaisir entier car tout est éblouissant dans son architecture. La sensation de s’élever vers les cieux est remarquable!

Petit Versailles égaré au milieu des champs

En empruntant la petite route de campagne qui mène à Saint-Gabriel-Brécy, entre Caen et Bayeux, je ne m’imaginais pas vivre un tel moment d’émotion. L’extravagant porche du Château de Brécy est le seul indice qui permette d’imaginer la sophistication des jardins qui se cachent derrière la demeure.

Le Château de Brécy date des années 1620. Tout conduit à penser que l’architecte François Mansart qui travaillait alors au château de Balleroy fut le créateur de la résidence et des jardins. Le jardin en terrasses est un des rares exemples de cette époque subsistant en France. Trois siècles après sa création, Brécy n’a pas perdu son pouvoir de séduction.

Château de Brécy
Château de Brécy
Château de Brécy
Château de Brécy
Château de Brecy
Château de Brecy

Un théâtre de pierre

Merveilleusement restauré par ses propriétaires, Didier et Barbara Wirth, le fabuleux jardin a des grâces italiennes. Un escalier monumental forme l’axe central du jardin et remonte vers le haut de la colline. Il dessert  une succession de terrasses à largeur croissante dont les murets latéraux ferment la scène, tel un théâtre de pierre entouré de prairies et de vergers.

Château de Brécy

Les perspectives et les effets théâtraux sont ici parfaitement calculés et le décor sculpté d’une grande minutie. Balustres à feuilles d’acanthe, pots à feu ouvragés, vasques de fleurs et de fruits finement exécutés, pilastres engagés et grille monumentale en fer forgé viennent rythmer le jardin.

Les jardins indépendants clos de murs, les parterres de broderie, les sculptures, les topiaires et les charmilles taillées en berceau ont gardé une forte empreinte médiévale, avec des acquisitions héritées de la Renaissance italienne, tout en annonçant les grandes compositions des jardins classiques à la française en étroite relation avec la demeure.

Château de Brécy

Jean de La Varende à Brécy

Par quel hasard ce jardin est-il venu se nicher dans ce creux, c’est une énigme qui obsédait Jean de La Varende. Fasciné par «l’inexplicable magnificence» de ce jardin raffiné, il décrivait ainsi Brécy dans son itinéraire sentimental des châteaux de Normandie: «La cour s’ouvre, enclose, une enceinte de ferme malgré l’arc de triomphe et, derrière, s’étendent les terrasses qui, comme des marches immenses, s’élèvent pas à pas sur la colline. Bien faible dénivellation mais à qui la succession de trois ou quatre terre-pleins confère une émouvante majesté. On s’ouvre sur le ciel.»

Carnet de route

Château de Brécy à 14480 Saint Gabriel Brécy – France. www.parcsetjardins.fr.

Classé Monument historique et Jardin remarquable de France.

A visiter dans la région: le jardin potager du Château de Miromesnil, le Parc du Bois des Moutiers, les chartreuses du Château de Canon  

Les plages du débarquement du 6 juin 1944, Utah, Omaha, Gold, Juno, Sword. A découvrir aussi, le Musée du Débarquement d’Arromanches et le Mémorial de Caen. www.normandiememoire.com et www.memorial-caen.fr et www.normandie-tourisme.fr

Article publié dans L’Eventail, 2011 (www.eventail.be)

EnregistrerEnregistrer

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest