20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Dans le style des petits jardins hollandais, le jardin de Marie-Françoise est peuplé de buis, d’hortensias et d’objets chinés dans les brocantes. Un vrai bijou!

Le virus du Jardinage

Marie-Françoise est une lève-tôt. A 6h du matin, cette jeune grand-mère est déjà dans son jardin, faisant la chasse aux escargots qui grignotent ses hostas. «Mon jardin n’est pas grand. Je passe pourtant en moyenne cinq heures par jour à jardiner, couper les fleurs fanées, tailler les buis, arracher les mauvaises herbes, tuteurer les plantes vivaces. Il y a toujours quelque chose à faire, et puis c’est ma passion, donc du bonheur.»

Jardin de Marie-Françoise
Jardin de Marie-Françoise
Jardin de Marie-Françoise
Jardin de Marie-Françoise

Des formes rondes, très féminines

Cela fait près de 30 ans que Marie-Françoise et son mari d’origine hollandaise se sont installés à Wavre, en Belgique, presque à la campagne. Bordée d’une terrasse et d’une véranda, la maison se situe au milieu du terrain, un long rectangle de 10 ares qui forme une sorte de couloir entouré de haies. Un rideau de buisson et d’arbustes plantés contre la haie forme la toile de fond sur laquelle s’appuient des parterres de fleurs aux formes souples et rondes.

Jardin de Marie-Françoise

Des moutonnements de buis

Comme dans de nombreux jardins de Hollande et de Flandre, des moutonnements de buis rythment l’espace. Une façon de structurer le jardin de Marie-Françoise et de lui donner un volume qui reste intéressant même en hiver. Les topiaires sont taillés fin mai et début septembre, avec des petites retouches au cours de l’été et avant l’hiver pour garder une silhouette parfaite.

Une bande de gazon fait le tour de la maison. Des bordures de buis soulignent comme un trait de crayon les formes ondulantes des parterres, apportant un peu de sagesse aux nombreuses vivaces et aux buissons fleuris. Les massifs n’ont que deux à trois mètres de profondeur selon les endroits mais ils rassemblent une telle abondance de plantes que l’on en oublie la limite du terrain et les voisins.

Jardin de Marie-Françoise

Un jardin en mouvement

Le jardin de Marie-Françoise est en perpétuelle évolution. Les plantes changent de place dans les massifs, de nouvelles font leur arrivée, dénichées lors de foires aux plantes ou chez un pépiniériste. Dans les parterres, les plantes sont disposées en fonction des formes et des couleurs pastel qui génèrent une impression d’harmonie lorsqu’elles ressortent sur un fond de verdure. Le blanc et le rose des hortensias et des rosiers dominent en été, s’harmonisant avec le bleu des géraniums vivaces, des nepetas et des perovskias.

Jardin de Marie-Françoise

La passion des hortensias

Pour animer le jardin en été, Marie-Françoise a installé une profusion d’hortensias. «J’ai découvert le monde des hydrangeas chez Thierry de Ryckel, à la pépinière de la Thyle près de Court-St-Etienne. J’aime surtout les variétés à fleurs blanches, les grosses fleurs en boule de l’Hydrangea arborescens ‘Annabelle’ et celles en panicules de l’Hydrangea paniculata ‘Pink Diamond’ qui rosissent en fin de saison. En jardinerie, je craque aussi parfois au printemps pour un superbe hortensia en pleine floraison. Je l’installe alors dans un pot mais l’année suivante , la floraison est décevante car la plante a été forcée en serre et elle a du mal à retrouver son rythme. Au bout de deux ou trois ans, la floraison redevient souvent magnifique.»

Jardin de Marie-Françoise

La valse des pots

Tout autour de la maison, des dizaines de pots en terre cuite et de bacs en zinc accueillent des boules de buis, des hostas, des hortensias, des jolies touffes de sedum et des tas de fleurs annuelles. «C’est un peu la folie. Quand j’ai un coup de coeur pour une plante, je craque. Après seulement, je me demande où elle pourra trouver sa place. Alors je l’installe dans un pot ou une belle cuve en zinc que j’ai chiné dans une brocante. Ces plantes en pot demandent un peu plus de soins que celles qui poussent dans les massifs. Il faut beaucoup les arroser car la terre sèche très vite et il faut les nourrir régulièrement avec un engrais liquide ou en granulés car elles épuisent très vite la terre.»

Jardin de Marie-Françoise

Des objets de charme

Marie-Françoise décore son jardin comme sa maison. Elle organise l’espace autour d’objets de charme dénichés en brocante pour réaliser de véritables petites mises en scène pleines de poésie et de fantaisie. «J’adore faire les brocantes. Je vais aussi chiner à Acqua e Giardini à Ottignies, une véritable caverne d’Ali Baba qui rassemble des objets neufs mais de style ancien, baroque ou romantique. Une table en fer forgé, un panier en osier et des bouquets de feuillages, il suffit de quelques détails pour soigner le décor d’une terrasse. »

Jardin de Marie-Françoise
Jardin de Marie-Françoise
Jardin de Marie-Françoise
Jardin de Marie-Françoise

Sur les brocantes, Marie-Françoise a trouvé d’anciens pots de rempotage en terre cuite. Un peu fragiles, ils sont surtout décoratifs. « J’y installe des petits pots de lierre, une bruyère, du sedum ou de la joubarbe qui supportent le froid et le manque d’arrosage. J’ai aussi trouvé des statues et objets en fer forgé que j’ai installés dans les parterres, au milieu des feuillages. Tous ces objets participent à la mise en scène du jardin.»

 

Les bonnes adresses:

  • Pépinière de la Thyle, spécialiste des hortensias, rue de Nivelles à Faux (Court-St-Etienne) Belgique. www.pepinieredelathyle.com
  • Acqua e Giardini, objets de déco et de brocante, rue de Pinchart 95 à Ottignies, Belgique. www.acquaegiardini.be

Pour découvrir l’univers des hortensias et hydrangeas, rendez-vous dans la rubrique Végétaux, arbres et arbustes.

Reportage publié en 2015 dans Jardins & Loisirs (www.jardinsetloisirs.be)

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi