20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Le gazon est au coeur de tous les jardins. Pour qu’il donne le meilleur de lui-même, il faut le tondre régulièrement mais aussi le rouler, le fertiliser et lutter contre la mousse et les mauvaises herbes.

Culture de graminées d’ornement

Le gazon est une authentique culture de graminées d’ornement, mélange de ray-grass anglais, pâturin des prés, agrostide, fétuque, etc. Sa composition dépend de l’exposition et de la nature du terrain. Il faut également tenir compte de l’usage que l’on fera de cette pelouse. Un gazon anglais composé de graminées à feuilles très fines exige un entretien et des apports d’eau et d’engrais réguliers. Le gazon pour jeux est plus résistant. Sa croissance et son entretien sont modérés. Le gazon pour sport est plus résistant au piétinement. Il convient à tous les terrains. Il existe également des mélanges de graminées adaptées aux terrains secs ou humides.

Gazon semences

On sème au printemps ou en automne

La période idéale pour semer un gazon est le printemps, du 15 mars jusque fin mai, ou en automne, du 15 août jusque fin septembre, lorsque la terre est chaude et humide. Le gazon se développe de manière optimale dans un sol fertile dont la structure n’est ni trop compacte ni trop meuble. Voilà de bonnes raisons pour bien préparer le sol. N’hésitez pas à apporter un échantillon de terre à votre centre de jardinage. Si votre sol est trop sablonneux, vous devrez répandre de la chaux en granulés pour lutter contre l’acidité.

Gazon

Les cinq étapes du semis

  • Préparer le terrain. Eliminez la végétation existante en pulvérisant un herbicide total bio qui agit en une semaine. Pour les petites surfaces, on peut également recouvrir le terrain pendant quelques semaines d’une bâche opaque qui va étouffer toute la végétation. Pour le chiendent, le mieux est de travailler à la bêche pour extirper les racines. Le terrain est ensuite retourné à la bêche ou au motoculteur, égalisé et tassé au rouleau.
  • Semer à la volée. Après avoir griffé superficiellement le sol avec un râteau, semez à la volée ou avec un semoir, après avoir bien mélangé les semences. Effectuez les semis en deux passages croisés dans le sens de la longueur, puis de la largeur, pour obtenir une répartition homogène des semences dans le sol.
  • Ratisser, rouler et arroser. La parcelle est ensuite ratissée légèrement dans les deux directions afin d’enfouir les semences dans le sol. Roulez pour tasser et arrosez en pluie fine si le temps est sec.
  • Patienter une semaine. Un léger duvet vert va apparaître dans les dix jours. Si la levée est irrégulière, pas de panique. Les semences de graminées ne germent pas toutes à la même vitesse. Le ray-grass est le plus rapide. Attendez la germination des autres semences, liée parfois à la température et maintenez le terrain humide.
  • La première tonte. Lorsque le gazon a 5cm de hauteur, roulez-le par temps sec afin d’affermir l’enracinement. La première tonte réglée à une hauteur de coupe de 4cm a lieu lorsque le gazon atteint une hauteur de 8 à 10cm. Le passage régulier de la tondeuse provoque rapidement un épaississement du gazon qui devient plus dense et plus beau au fil des semaines.
Gazon en rouleau
Gazon en rouleau
Gazon en rouleau
Gazon en rouleau

Gazon en rouleau

Comme une moquette, le gazon en rouleau se dépose et se découpe au couteau pour épouser les contours du terrain. La solution idéale pour faire un raccord dans une pelouse ou border une terrasse ou un sentier d’une bande de gazon prête à être foulée immédiatement. Agissez de préférence au printemps ou en automne, en évitant les périodes de canicule. Coordonnez la commande des plaques et la préparation de votre sol car la durée de vie du gazon en rouleau ne dépasse pas 24 heures. Au-delà, les plaques jaunissent par manque de lumière et ne sont plus utilisables.

Gazon

Lifting du gazon

Piétiné, compacté, envahi de mauvaises herbes ou de mousse, le gazon a parfois besoin d’un regarnissage des endroits clairsemés. Si les surfaces à traiter sont de petites dimensions, il suffit souvent de gratter les zones dénudées et de rajouter une fine couche de terreau sur les endroits dégarnis puis de semer à la volée d’un mélange de semences spécial regarnissage. Pour les plus grandes surfaces ou dans les endroits vraiment endommagés, il faut procéder comme pour le semis d’un nouveau gazon. La différence de couleur du gazon ancien et nouveau à la levée va disparaître au fil du temps.

Gazon

Gazon zéro défaut

D’avril à octobre, il faut tondre en moyenne une fois par semaine, par temps sec. Les coupes sont plus espacées et moins rases en été par temps chaud et sec. En période de canicule, il faut surtout arrêter de tondre! Les herbes hautes font faire un écran aux rayons du soleil et vont garder ainsi plus longtemps l’humidité dans le sol. Au besoin, installez un système d’arrosage (voir le reportage sur l’arrosage au jardin).

Si votre tondeuse est équipée d’un système de mulching, il ne faut pas ramasser l’herbe coupée. Hachée finement, elle se transforme en engrais bénéfique au gazon. Répandez chaque année au printemps ou en automne un engrais organique avec de la chaux et un produit anti-mousse. Il faut travailler par temps humide. Les herbicides sélectifs étant bientôt interdit à la vente, il faudra éliminer les pissenlits et autres herbes indésirables à l’aide d’un petit couteau.

Gazon
Gazon
Gazon
Gazon

Un green anglais

Le secret des gazons anglais vient du fait qu’il est régulièrement roulé. Cela favorise l’enracinement des graminées et maintient une surface plane. On utilise un rouleau avec des bords ronds qui ne marquent pas le gazon. Il est également conseillé d’aérer et de scarifier le gazon une fois par an. Cela permet de retirer la couche de feutre de mousse et les déchets qui asphyxient à la longue le gazon. On utilise pour cela une sorte de râteau à main avec des lames ou un appareil à moteur.

Gazon

La chasse aux taupes

C’est la plaie qui défigure un gazon. Il est difficile de se débarrasser des taupes car leurs galeries sont innombrables et leur parcours difficile à repérer. Ils viennent d’ailleurs souvent de vos chers voisins. Vous trouverez dans le commerce des émetteurs d’ultrasons, pièges pyrotechniques, fumigènes, appâts empoisonnés… Les bons vieux pièges à ressorts sont encore ce qu’il y a de plus efficace pour les éliminer. La terre des monticules est souvent très fine et fertile et vous pouvez la répandre dans vos massifs.

Reportage publié en 2005 dans le magazine Femmes d’Aujourd’hui (www.femmesdaujourdhui.be)

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi