20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Bâti autour d’un rêve dans la Drôme, le Palais idéal du Facteur Cheval est une oeuvre magistrale, totalement délirante.

Une visite inspirée…

Hauterives est un charmant village dans la Drôme des collines. Construit au pied d’un coteau sur les bords de la Galaure, il possède une église gothique et les restes d’un manoir féodal. Né en 1836, Ferdinand Cheval est fils de paysan. En 1867, il prête serment pour remplir les fonctions de facteur aux Postes. Sa tournée de 32 km à pieds le mène chaque jour de Hauterives à Tersanne, un long chemin qui favorise la rêverie. «Que faire en marchant perpétuellement dans le même décor, à moins que l’on ne songe. Pour distraire mes pensées, je construisais en rêve un palais féerique.»

Palais du Facteur Cheval

Un château en Espagne

Au retour d’une tournée quotidienne, Ferdinand Cheval bute sur une pierre si bizarre qu’elle lui rappelle un rêve. «Mon pied avait accroché une pierre qui faillit me faire tomber. J’ai voulu savoir ce que c’était. C’était une pierre de forme si bizarre que je l’ai mise dans ma poche pour l’admirer à mon aise. Le lendemain, je suis repassé au même endroit. J’en ai encore retrouvé de plus belles. Je me suis dit: puisque la nature fournit les sculptures, je me ferai architecte et maçon.»

Palais du Facteur Cheval
Palais du Facteur Cheval
Palais du Facteur Cheval
Palais idéal du Facteur Cheval

Mise en chantier du rêve

C’est en 1879 que Ferdinand Cheval commence la construction de son palais. Durant ses tournées, il collecte des pierres sculptées par l’érosion. Il sait où trouver les molasses plates et longues aux formes poétiques, durcies par l’eau des rivières, les grès aux formes rondes, les tufs ou les porphyres rouges. Il les rassemble en petits tas le long des chemins pour les récupérer en fin de journée dans ses poches, dans un panier et les transporte jusque dans son jardin avec sa brouette.

Palais du Facteur Cheval

33 ans d’obstination

Il faudra trois décennies à Ferdinand Cheval pour modeler, soirée après soirée, le palais de ses rêves. Dans le pays et les environs, l’opinion est vite faite: c’est un original, un pauvre fou qui remplit son jardin de pierres. «Pour mon idée, mon corps a tout bravé, le temps, la critique, les années. J’aurais pu employer mes loisirs à la chasse, à la pêche, au billard, aux cartes. Les distractions ne manquent pas. J’ai préféré à tout la réalisation de mon rêve.»

Palais du Facteur Cheval

L’imaginaire du Facteur Cheval

Le Palais idéal du Facteur Cheval est aussi bien un hymne la nature qu’un mélange très personnel de différents styles. Il comprend «tout ce que le génie d’un humble peut concevoir, avec grottes, tours, jardins, châteaux, musées et sculptures.» Temple hindou, tombeau égyptien, château du Moyen-Age, mosquée, chalet suisse, tour de Barbarie…, son inspiration vient essentiellement de ses lectures, de la nature, des cartes postales, des gazettes et des premiers magazines illustrés qu’il distribue lors de ses tournées de facteur.

Palais du Facteur Cheval
Palais du Facteur Cheval
Palais du Facteur Cheval

Des fées et des géants

Composé de quatre façades, d’une terrasse et d’une galerie, le palais fait 12 mètres de large sur 26 mètres de long, avec une hauteur de 8 à 10 mètres. Soit mille mètres cube de maçonnerie assemblée sans aucune règle d’architecture avec de la chaux, du mortier et du ciment. C’est un ensemble composite d’éléments décoratifs. Il est peuplé de citations et de poèmes, de personnages bibliques et mythologiques, de géants, de fées et d’animaux du monde.

Palais du Facteur Cheval

Un homme de courage

Le palais du Facteur Cheval témoigne de l’inébranlable foi d’un homme à donner vie au songe qui l’habite. «Fils de paysan, je veux vivre et mourir pour prouver que dans ma catégorie, il y a aussi des hommes de génie et d’énergie. Vingt-neuf ans je suis resté facteur rural. Le travail fait ma gloire et l’honneur mon seul bonheur.» Ferdinand Cheval achève son palais idéal en 1912. Il poursuit son oeuvre de bâtisseur en construisant le Tombeau du Silence et du Repos sans fin au cimetière de Hauterives qui recevra sa dépouille en 1924.

Palais du Facteur Cheval

Une oeuvre inclassable

Le Palais idéal du Facteur Cheval est une perle rare, un défi à toute logique. Indépendant de tout courant artistique, il ne relève d’aucune technique architecturale. On parle d’architecture naïve. Mais d’autres le prétendent baroque ou surréaliste. En fait, cette oeuvre difficilement classable occupe une place unique dans l’histoire mondiale de l’art.

Palais du Facteur Cheval

De l’Art Brut

En 1964, les fonctionnaires du ministère de la Culture écrivent dans un rapport à propos du Palais idéal du Facteur Cheval: «Le tout est absolument hideux. Affligeant ramassis d’insanités qui se brouillaient dans une cervelle de rustre.» Il est aujourd’hui considéré comme une référence mondiale de l’Art Brut, une oeuvre artistique toute pure, brute, réinventée dans l’entier de toutes ses phases par son auteur, à partir seulement de ses propres impulsions.

Palais du Facteur Cheval

Classé Monument historique

Le Palais idéal du Facteur Cheval est classé Monument historique en 1969 par André Malraux. Il a été la source d’inspiration de très nombreux artistes de renom tels que André Breton, Picasso, Marx Ernst et Nikki de Saint-Phalle qui lui ont rendu hommage et il continue d’inspirer de très nombreux artistes.

Palais du Facteur Cheval
Palais du Facteur Cheval
Palais du Facteur Cheval
Palais du Facteur Cheval

Palais idéal du Facteur Cheval Palais et Musée, 8 rue du Palais à Hauterives, Drôme, France. Au sud de Lyon, entre Vienne et Valence, sur la route de Grenoble. Le palais se trouve au coeur du village de Hauterives, à proximité de la Mairie. www.facteurcheval.com

Photos Agnès Pirlot , Frédéric Jouhanin ete archives du Palais idéal du Facteur Cheval

Rendez-vous dans la rubrique, Jardins, France, pour découvrir mes reportages sur les jardins de la France du Sud, ou cliquez sur le lien.

Palais du Facteur Cheval

 

Pin It on Pinterest