20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Dans la Vallée du Dadès, au coeur du Haut Atlas marocain, les oasis sont illuminées au printemps par des roses de Damas aux senteurs voluptueuses. Elles sont récoltées par les femmes berbères puis distillées pour en faire de l’huile essentielle et de l’eau de rose.

Vallée du Dadès

Les roses sont au Dadès ce que la lavande est à la Provence: un emblème du territoire. Ecrin de mille casbahs, la Vallée du Dadès forme un des plus étonnants paysages du Maroc. L’oued se caractérise par son altitude, toujours au dessus de 1200 mètres. L’été, il ne fait jamais trop chaud. Il serpente dans un paysage aride et désertique, suivant le cours de la rivière qui alimente une série d’oasis, de jardins et de palmeraies.

Il faut suivre le petit affluent M’Gouna pour découvrir la Vallée du Dadès, bande de terre verdoyante entre des falaises de terre rouge comme dans le Colorado. Le long de la rivière, des petites parcelles cultivées se dissimulent au pied des villages. Ici, chaque culture a sa place et remplit sa fonction. Les arbres pour le petit bois, les bandes fruitières avec les oliviers, amandiers et figuiers. Plus bas, irriguées par des canaux, les cultures vivrières et les céréales entourées de haies de rosiers de Damas qui laissent échapper des vagues de parfums suaves.

Maroc Rose de Damas

La récolte des roses

Dans la Vallée du Dadès, c’est aux mois d’avril et mai, tôt le matin, que les femmes cueillent les boutons et les pétales alourdis par la rosée, gonflés des senteurs qu’ils exhaleront pendant le jour. Les fleurs doivent être cueillies avant qu’il ne fasse chaud car la fraîcheur de la nuit et la rosée du matin intensifient leur parfum.

Au fur et à mesure de la cueillette, les femmes déposent les fleurs dans les pans retournés de leur tablier. Vers 9h, le soleil est déjà haut dans le ciel. Les femmes arrêtent la cueillette et remontent la récolte jusqu’à la ferme dans de grands draps portés sur le dos.

Maroc Vallée du Dadès

La distillation de l’eau de rose

Les boutons de rose récoltés sont séparés des pétales puis sont mis à sécher à l’intérieur des casbahs. Dans des usines proches ou dans des coopératives familiales de la Vallée du Dadès, les pétales sont distillés dans de grands alambics où ils sont plongés dans de l’eau en ébullition.

La vapeur d’eau dissout les huiles parfumées puis, pleine d’essence, passe par des serpentins refroidissant. Par décantation, on obtient finalement de l’huile essentielle qui surnage sur une couche d’eau de rose. A la fin de l’opération, on écrème l’huile de la partie supérieure et on laisse s’écouler vers le bas l’hydrolat ou eau de rose.

Vallée des roses Maroc
Vallée des roses Maroc

Le «Moussem» des roses

La fête des roses de la Vallée du Dadès se déroule à El Kelaa M’Gouna après la récolte. Cette petite ville attire alors des milliers de touristes marocains venus des grandes villes, car on n’y croise que peu d’étrangers. A cette occasion, les habitants revêtent leurs plus beaux atours, s’aspergeant mutuellement d’eau de rose et de pétales.

En défilant dans les rues, ils chantent tout en alternant des danses traditionnelles comme la danse du sabre ou la danse de l’abeille. Une jeune femme célibataire est élue ‘Miss des roses’ et circule sur son char fleuri et décoré.

Durant trois jours, les échoppes proposent aux visiteurs de découvrir les parfums et les produits cosmétiques et culinaires fabriqués à partir de la distillation des pétales de roses. Initiée sous le signe de l’éco-tourisme, cette fête est un rendez-vous traditionnel annuel au cours duquel tous les habitants de la région entendent célébrer la saison des récoltes.

Vallée des roses Maroc
Vallée des roses Maroc
Vallée des roses Maroc
Vallée de roses Maroc

L’attar de rose

L’huile essentielle porte aussi le nom d’essence de rose ou encore d’attar de rose. Beaucoup plus concentrée en principes actifs que l’eau de rose, elle est surtout utilisée dans la parfumerie où on apprécie son arôme riche et puissant qui offre une note fleurie, acidulée et fruitée à la fois.

En cosmétique, l’huile essentielle peut être utilisée en usage interne ou en usage externe. Dans ce dernier cas, on peut ajouter quelques gouttes dans l’eau du bain. Pour les massages, on verse l’huile au creux des mains et on les frotte l’une contre l’autre avant de masser la peau.

Les conditions de ramassage des fleurs de rosier ainsi que le faible rendement d’extraction de l’huile essentielle en font des produits de luxe. C’est pourquoi, l’extraction par solvant, moins coûteux, ou des molécules synthétiques sont davantage utilisés que l’huile essentielle comme arômes dans les préparations culinaires ou dans l’industrie pharmaceutique pour leurs propriétés médicinales.

L’eau de rose, sous-produit de la distillation, est utilisée en cosmétique, en particulier pour les soins du visage. Elle est également appréciée dans la cuisine traditionnelle pour parfumer les pâtisseries et confiseries.

Maroc Rose de Damas

La rose de Damas

La légende orale dit que la rose de Damas, Rosa x damascena, aurait été rapportée au 10e siècle par un groupe de pèlerins berbères, de retour de La Mecque. Elle est sans doute née au Moyen-Orient, en Syrie, comme le suggère son nom. Elle est arrivée en Europe au 13e siècle grâce aux Croisés.

En Bulgarie, sa culture pour la production d’huile essentielle se situe dans la région de Kazanlik dès la fin du 17e siècle, alors sous la domination de l’Empire Ottoman. C’est à cette localité que l’on doit le nom du cultivar utilisé pour la production des meilleures huiles essentielles, la Rosa x damascena ‘Kazanlik, syn. ‘Trigintipetala’. La Turquie et la Bulgarie sont aujourd’hui les principaux producteurs de cette merveilleuse rose à parfum, avec l’Iran, la Chine, L’Egypte, l’Inde et le Maroc.

Maroc Kasbah des roses

Carnet de route

Voir aussi mon reportage sur les Montagnes de l’Atlas au Maroc dans la rubrique Voyage, Afrique

– Y aller: La vallée des roses se situe à 95 km au nord de Ouarzazate, sur la N10 en direction de la palmeraie de Tineghir et des falaises vertigineuses des gorges du Toudgha (prononcez Todra), un des sites les plus grandioses du Maroc. https://www.facebook.com/moroccangates/   www.visitmorocco.com

– Quand partir: La récolte des roses a lieu de début avril à fin mai et le Moussem des roses a lieu en général la seconde semaine de mai, selon le calendrier des récoltes. La date change chaque année et la fête dure trois jours.

– Où loger: La Kasbah des Roses est une maison d’hôtes familiale avec une distillerie de roses qui offre un séjour authentique en pays berbère, dans le village de Hadida près de El Kelaa M’Gouna. www.kasbahdesroses.com

Reportage publié dans Jardins & Loisirs 2017 (www.jardinsetloisirs.be)

Maroc Vallée des Roses

 

Pin It on Pinterest