20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Dessinés par deux grands paysagistes, Piet Oudolf et Christopher Bradley-Hole, les jardins de Bury Court renouvellent l’esprit des jardins anglais avec un mélange de vivaces et de graminées.

Une ancienne ferme à houblon

Située au sommet d’une crête dans un paysage agricole au sud ouest de Londres, à la limite du Surrey et du Hampshire, Bury Court est une ancienne ferme à houblon avec trois silos ronds en cône typique de la région. Le pépiniériste John Coke s’est installé à Bury Court quand la ferme faisait encore partie de la propriété familiale près de Jenkyn Place, célèbre pour son remarquable jardin peuplé de plantes vivaces et d’espèces rares collectionnées par son père. Après avoir restauré la ferme et débroussaillé le terrain d’un hectare, il créée une pépinière Green Farm Plants qui est rapidement connue en Grande-Bretagne pour ses plantes intéressantes.

Bury Court
Bury Court
Bury Court
Bury Court

John Cook et Piet Oudolf

En 1996, John Cook rencontre le paysagiste hollandais Piet Oudolf et sympathise immédiatement, partageant le même amour des plantes. Ils créent ensemble dans la vieille cour de ferme bordée de grange et de dépendances un jardin de présentation pour les plantes de la pépinière. C’était un espace ouvert et très venteux, comme le dit souvent John, et aujourd’hui encore, on a le sentiment que les plantes se soutiennent les unes les autres contre les éléments.

Bury Court

Entre nature et jardin

Aujourd’hui, ce jardin a plus de vingt ans. La rigueur géométrique a gardé toute sa puissance, avec une allée en granit qui conduit le visiteur au centre du jardin puis vers toute sa périphérie d’une manière imprévisible. Les trois tours ont inspiré la forme spiralée qui offre au jardin son unité, depuis la forme des haies à celles des plates-bandes et des allées. La végétation persistante donne à l’ensemble un équilibre architectural permanent. Les topiaires, banquettes, coussins et spirales parfaitement taillés contrastent avec les formes douces des plates-bandes qui font référence à l’ambiance agricole environnante.

Bury Court

Un jardin de peintre

La vision que Piet Oudolf a développée sur la conception du jardin et particulièrement dans son travail sur les vivaces est basée non seulement sur le respect de la nature mais aussi sur la puissance, l’énergie, la beauté et l’esthétique que la nature produit. Assemblées dans des massifs de formes organiques, les nombreuses plantes vivaces sont rustiques aux conditions climatiques, non envahissantes et résistantes aux maladies, composant un ensemble à la fois décoratif et durable, avec des contrastes intéressants. La nature est également présente sous forme de grandes étendues d’herbes sauvages mêlées à des plantes plus ornementales. Ce jardin qui fut le premier créé par Oudolf en Grande-Bretagne a longtemps été une référence pour les amateurs de plantations innovantes.

Bury Court

Les vivaces et graminées qui s’associent librement ont été choisies pour leur pouvoir architectural, leur effet très naturel et leurs qualités presque sensuelles. Les fleurs rouges et violette des nombreuses sauges, valérianes, aster contrastent avec les textures des eryngiums et les épis légers des perovskia. Plus loin, les sedum et bergénias forment des masses foncées qui apportent un peu de solidité. Les graminées servent toujours de contrepoint aux groupes de vivaces, dialoguant avec les flèches florales des érémurus et les masses jaunes des héléniums.

Bury Court
Bury Court
Bury Court
Bury Court

Christopher Bradley-Hole

Totalement différent et plus contemporain, un nouveau jardin a été créé en 2003 à l’avant de la maison par Christopher Bradley-Hole, un autre paysagiste qualifié d’avant-gardiste connu par ses nombreuses participations au Chelsea Flower Show. Régi par un plan en quadrillage autour d’un pavillon ouvert, ce jardin sobre est composé de parcelles définies par des allées qui encadrent un bassin qui reflète le ciel et les tiges élancées des graminées et des vivaces. La combinaison du formalisme géométrique et des plantations naturelles est la marque du designer, avec une impression de luxuriance.

Bury Court
Bury Court
Bury Court
Bury Court

Presque monochrome au premier abord, les parterres associent de nombreuses espèces de miscanthus, stipa et panicum aux sanguisorbes, thalictrums et eremurus avec des couleurs restreintes aux orange, rouges et marron. On a l’impression d’être dans un dédale, dans un autre monde. Cette impression de transcendance est renforcée en automne lorsque les couleurs se fondent dans un mélange de bronze, d’or et d’argent. Depuis la fermeture de la pépinière, le jardin est devenu un espace semi-public, apprécié principalement par les invités des mariages qui se tiennent dans la grange. On peut également le découvrir pendant l’été lors de journées portes ouvertes consacrées aux plantes.

Bury Court
Bury Court
Bury Court
Bury Court

Carnet de route

www.visitbritain.com

S’y rendre en voiture: P&O Ferries assure une liaison journalière aller et retour Calais Folkestone. Suivre la M20 puis contourner Londres par la M25. Prendre la A3 vers Portsmouth, puis la A31 vers Winchester. Plus d’infos et réservation: www.poferries.com

Bury Court, Bentley, Farnham, Surrey, GU10 5LZ. Angleterre. Ouvert sur rendez-vous ou à l’occasion des journées portes ouvertes. www.burycourtbarn.com

Reportage publié en 2015 dans Jardins & Loisirs (www.jardinsetloisirs.be)

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi