20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

L’inflorescence titanesque de l’Arum titan peut atteindre 3 mètres de haut! Au Jardin botanique de Meise, en Belgique, sa floraison exceptionnelle attire des milliers de visiteurs.

 

Dans la jungle de Sumatra

C’est dans la moiteur de la forêt tropicale de Sumatra, en Indonésie, qu’en 1878 le botaniste italien Odoardo Beccari a découvert l’Arum titan. Son origine en fait une plante exigeante pour la culture. Elle a besoin d’une température constante de 24°C et un haut degré d’humidité en permanence. Dans la nature, lorsqu’il arrive à maturité, soit le tubercule produit une feuille gigantesque de 2 à 6 mètres de haut, soit la plante qui fleurit à peu près tous les trois ans produit la plus grande inflorescence du monde, entre 1,5 mètres et 3 mètres de haut.

Arum titan

Un dard colossal pestilentiel

L’Arum titan fait partie de la famille des Aracées. Son nom botanique est Amorphophallus titanum qui signifie ‘pénis titanesque déformé’. La partie centrale ou spadice est une sorte de dard pâle géant à la verticalité évocatrice. Lorsque les fleurs sont à maturité, le dard émet une odeur pestilentielle de corps en décomposition qu’il avive en dégageant une forte chaleur, ce qui lui vaut le nom de ‘plante cadavre’ à Sumatra.

Arum titan

Des bractées au plissé sculptural

Botaniquement, l’Arum titan produit une inflorescence plutôt qu’une fleur car l’immense élément floral est constitué de nombreuses petites fleurs. La partie centrale ou spadice est enveloppé par la spathe. Cette feuille colorée pourpre au plissé sculptural est en réalité une bractée. Des petites fleurs femelles rosâtres s’étagent à la base du spadice, surmontées de petites fleurs mâles jaunâtres.

Arum titan

Un tubercule de 130 kg

Sous terre, le tubercule de la plante ressemble à un gros bulbe qui peut peser jusqu’à 130kg. Dès que la fleur est fanée, une feuille unique se forme, de la taille d’un petit arbre. Chaque année la feuille meurt et une nouvelle feuille la remplace. Lorsque le tubercule a emmagasiné suffisamment d’énergie, il entre en dormance pour environ quatre mois. Puis le cycle de la floraison redémarre sans que l’on puisse prévoir si la prochaine floraison aura lieu l’année suivante ou quelques années plus tard.

Arum titan

Un fumet titanesque

Attirés par l’odeur puissante du dard géant, les insectes pollinisateurs, mouches, coléoptères et abeilles se précipitent dans le cœur de la fleur et y demeurent un temps prisonniers par la conformation des parties végétales. En cherchant leur sortie, ils se heurtent aux fleurs mâles et se couvrent de pollen. Une fois libérés, ils sont attirés par l’odeur provenant d’un deuxième Arum titan. Ils pénètrent à l’intérieur et pollinisent les fleurs femelles en laissant tomber le pollen du premier arum. Et l’histoire se répète, assurant la reproduction de la plante.

Arum titan

Dans la nature

En milieu naturel, l’odeur de la plante est très puissante car les arums poussent à des kilomètres l’un de l’autre et fleurissent rarement. Il faut parfois attendre trois à huit ans entre deux floraisons. Tout est donc mis en oeuvre pour ne pas rater l’opportunité cruciale de la pollinisation par les insectes. Le parfum se sent surtout au début de la floraison qui ne dure que trois jours, soit 72 heures. Les fleurs fécondées se transforment en baies rouge orangé. Les oiseaux mangent les baies et participent ainsi à la dissémination des graines évacuées par les excréments.

Arum titan

Une espèce menacée

L’Arum titan est une plante rarissime menacée dans son milieu naturel. La jungle de Sumatra est le seul endroit au monde où on la trouve. Aujourd’hui, la moitié de l’île a été déboisée. La population d’orang-outans a diminué de 80% et la situation de l’Arum titan n’est pas meilleure. Heureusement, quelques jardins botaniques dans le monde possèdent la précieuse plante. Ils redoublent d’efforts pour la préserver et la multiplier. Une espoir pour la survie de l’espèce qui risque de disparaître dans son habitat naturel.

Arum titan

Dans les Jardins botaniques

La première floraison d’un Arum titan dans un jardin botanique a eu lieu en 1889 dans les célèbres jardins de Kew à Londres. Le Jardin botanique de Meise possède plusieurs arums titan qui proviennent d’un don du Jardin botanique de Bonn. Le premier a fleuri durant l’été 2008 puis trois ans plus tard. D’autres floraisons sont apparues les années suivantes, parfois simultanément. Ce spectacle est un phénomène exceptionnel qui attire durant trois jours un grand nombre de visiteurs. Une période durant laquelle le public peut profiter de ce spectacle autant visuel qu’olfactif puisque l’odeur nauséabonde se diffuse dans l’ambiance tropicale, chaude et humide des serres du jardin botanique.

Jardin botanique de Meise, Belgique, pour connaître la prochaine floraison de l’Arum titan, rendez-vous sur le compte Facebook du jardin botanique. https://www.facebook.com/jardinbotaniquemeise2/  et   www.jardinbotaniquemeise.be

Crédit photos: Jardin botanique de Meise

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager